Porno Brutal

Porno amateur français brutal

Jolie hôtesse de l’air piégée et abusée par des chauffeurs de taxi

btn_yellow

Valise en main, tenue hyper sexy qui ne la laisse point passer inaperçue, cette brunette hôtesse de l’air court car elle est en retard pour le vol qu’elle doit prendre. Elle retrouve son taxi tout en bas de son immeuble qui l'attend depuis quelques minutes.

En entrant dans ce véhicule, c’est une journée sombre qui va commencer pour elle. Après quelques kilomètres sur l’autoroute, le mec la drogue avec un mouchoir de chloroforme. C’est un kidnappeur qui va la conduire dans un appartement de l’autre côté de la ville. Là bas, d’autres brigands l’attendent avec impatience pour baiser leur victime, qu’ils ont hâte de voir d’ailleurs.

Il se ramène avec son trophée sur le dos et il jette la victime sur le canapé à la merci de ses complices. Ils sont totalement heureux, elle est à moitié endormie et vulnérable. Certains avaient déjà sorti leur bites raides. Impatients, ils se jettent sur la coquine dans les vapes qui va se réveiller tout à coup. Pour ne pas alerter tout l’immeuble, ils vont la droguer à nouveau.

Une fois dans les vapes, les lascars se jettent sur elle comme des charognards affamés. L’un se débarrasse de son soutien-gorge pendant qu’un autre choisit le plus convoité des destinations : la foufounette de cette bourgeoise hôtesse de l'air!

Il se met à lui prodiguer un cunnilingus qui fait son effet : bien que dans les vapes, son corps est traversé de spasmes de jouissance! Pendant ce temps, un autre enfoiré enfourne sa queue dans la bouche de cette sublime brunette à moitié sonnée. Elle est totalement tétanisée suçant sans comprendre ce qui se passe. Le premier se permet même de la galocher en enfonçant sa langue très profondément dans la bouche de la belle trentenaire. De l’autre côté, l’un des complices vient de finir de lécher la fente poilue et délicieuse de la victime. Il se branle deux secondes pour parfaire son érection puis se met à la défoncer à vive allure. Le plaisir réveille la meuf qui reprend conscience petit à petit.

Les violeurs ont déjà pris de l’avance, le feu a déjà embrasé l’entrejambe de cette salope qui va les laisser terminer le boulot. En fait, elle sait au fond d’elle qu’elle n’y peut rien. Ils ont donc toute une marge de manœuvre accordée par leur prisonnière.