Porno Brutal

Porno amateur français brutal

Une bonne baise forcée occasionnelle avec ma superbe colocataire

btn_yellow

Avec une coloc aussi bandante, comment ne pas avoir des vues? Une rousse pas très sympa mais dotée d’un physique à tomber par terre. Ce qu’elle kiffe par-dessus tout, ce sont les petites tenues affriolantes qui émoustillent ce vicelard à tous les coups. Le zigoto n’a pas baisé depuis belle lurette, il faut dire qu’il n’est pas le type "beau mec "que les femmes recherchent.

Ce matin, allongé dans le canapé, il rêve de sa voisine qui sort étrangement de sa chambre vêtue d’une tenue super légère qui met son délicieux postérieur en exergue. Le zigoto se gratte les couilles et, il sent sa trique qui durcit seconde par seconde. Une minute plus tard, notre barbu perd le contrôle, fonce sur la coloc qui la repousse. Il revient à la charge avec plus de virulence, éjecte la superbe rouquine brutalement dans le canapé puis, se débarrasse de ses vêtements légers qui ne tenaient que par quelques fils. Alors qu’il la voit nue, se débattant frénétiquement, tous ses fantasmes refont surface, il pense à la nuit où il avait éjaculé dans ses draps pendant qu’il la sodomisait dans un rêve. C’est l’occasion ou jamais d’assouvir ses pulsions.

En entame, il écartèle les lèvres pulpeuses de la greluche pour y insérer son chibre qu’il enfonce tellement profond qu’on peut entendre la gorge de la voisine éructer. La salive suinte, ses couilles en sont badigeonnées. Jetant un regard froid sur le visage de la meuf, il constate qu’elle a du mascara qui dégouline, une image qui réveille encore plus son instinct de fauve pervers. Après cette pipe forcée, il se jette sur la chatte de la nana pour la fourrer avec plus de virulence. Pendant qu’il la baise de force, la jolie demoiselle lui jette des regards noirs, pleins de colère, pensant le décourager mais que nenni. Il est dans le feu de l’action et il ne compte pas la libérer tant qu’il n’aura pas éjaculé : pourquoi se donner tant de mal si on ne prend pas son pied jusqu'au bout?

Il réintroduit son gland dans la bouche de sa proie pour le lubrifier à nouveau car, il s’apprête à l’enculer histoire de terminer en beauté. A quatre pattes, la rouquine sent le zob ouvrir son rectum de manière si brutale que les pleurnichements reprennent de plus belle. Va-t-elle accepter de partager encore le loyer avec ce colocataire abusif occasionnel?